Association VIE Vendée » 23 mars 2010

Archives journalières: 23 mars 2010

vie locale

Aprés la tempête à Saint Gilles Croix de Vie

Publié par :

Les pontons du port de plaisance après la tempête

Xynthia a noyé beaucoup des habitations construites en bordure du quai gorin,du quai du Grenier, du quai du port Fidèle, du quai Rivière et du quai Marie de Beaucaire. Cette tempête a mis l’accent sur les aménagements à prévoir au plus tôt afin de mieux protéger  la vie des personnes et les biens tant collectifs que privés. De nombreuses leçons sont à tirer de cette catastrophe qui peut se reproduire. Un quai neuf comme le quai Marie de Beaucaire n’a pas davantage protégé qu’un quai délaissé comme le quai Gorin. Les eaux piégées derrière les palplanches du quai Marie de Beaucaire ont reflué plus tard que la marée. Le parking et les maisons du quai Gorin ont été submergés sous 8ocm d’eau qui s’est répandue dans les rues adjacentes prenant les habitations en tenaille entre ce flot et celui jaillissant des bouches des canalisations saturées des eaux pluviales. Le reflux s’est effectué en deux heures. Mais selon que ces habitations étaient plus ou moins éloignées du plan d’eau, selon leurs équipements propres en pompes et systèmes d’écoulement, selon le degré de surélévation des planchers par rapport au niveau de la rue on constate une exposition différente aux risques et aux dégâts. C’est ainsi que se dessine un chaîne des responsabilités à mobiliser afin qu’une politique  partagée au différents niveaux de l’Etat, des collectivités territoriales, de chacun d’entre nous se définisse et qu’un programme d’actions pluri annuel soit arrêté au plus tôt  en s’appuyant sur la convergence des financements  et des aides fiscales annoncés sous le coup de l’émotion. C’est dans ce but que V.I.E a fait un rapide état des lieux transmis à la mairie ,assorti des commentaires des habitants touchés par l’inondation et encore stupéfaits du peu de soutien et d’information de la part de leur mairie. Le conseil municipal du 8 mars avait eu a débattre sur les orientations budgétaires. Xynthia s’est chargée de dicter un nouvel ordre des priorités. 332000 euros seraient mis sur la table par la mairie, dans l’immédiat. Nous attendons de connaître le programme auquel ces fonds sont destinés.

vie locale

La fermeture du « Marché U »

Publié par :

Depuis le 21 mars, le marché U, boulevard Pompidou à Saint Gilles Croix de Vie a fermé ses portes définitivement. C’est la victoire des grandes surfaces commerciales sur le commece de proximité. Les habitués,particulièrement les personnes âgées et à mobilité réduite ne cachent pas leur déception, au point pour certaines d’envisager leur déménagement. V.I.E est intervenue auprés de la mairie et du propriétaire du « MarchéU » afin d’éviter cette décisions qui isole un peu plus les habitants du quartier ne disposant pas de moyen de transport autonome. Tout au plus , la mairie a prévu de doubler l’allocation annuelle déjà financée par le Conseil Général portant à 24 le nombre de tickets de taxi à faire valoir auprés des compagnies de taxis « les Alizées » et « Kleber ». La gestoin de cette aide a été confiée au CCAS; Ne peuvent y prétendre que les personnes dont le revenu mensuel n’excède pas 720 euros pour une personne seule ou 1260 euros pour un couple. Le fait d’avoir à solliciter cette aide auprés du CCAS est dissuasif pour beaucoup. V.I.E a déjà fait valoir par courrier adressé à la mairie que les dispositions prévues étaient insuffisantes et stigmatisantes. Par ailleurs V.I.E s’est préoccupée d’informer et de mobiliser des repreneurs éventuellement intéressés à la reprise d’un commerce alimentaire en ces lieux (sous réserve d’une surface commerciale réduite à 500m et d’une réserve de300m), Dans l’immédiat nos informations ont permis l’ouverture d’une offre de boulangerie ambulante, tous les jours de la semaine le matin en face du Marché U. Par ailleurs nous avons entrepris de convaincre la mairie de Saint Hilaire de Riez d’étendre à ce quartier son circuit actuel de minibus. Enfin V.I.E a adressé à la Communauté de Communes, conformément aux compétences de cette dernière, la demande de mettre en chantier au plus tôt un système de navettes inter et intra communales. A suivre