vie locale

Aprés la tempête à Saint Gilles Croix de Vie

Les pontons du port de plaisance après la tempête

Xynthia a noyé beaucoup des habitations construites en bordure du quai gorin,du quai du Grenier, du quai du port Fidèle, du quai Rivière et du quai Marie de Beaucaire. Cette tempête a mis l’accent sur les aménagements à prévoir au plus tôt afin de mieux protéger  la vie des personnes et les biens tant collectifs que privés. De nombreuses leçons sont à tirer de cette catastrophe qui peut se reproduire. Un quai neuf comme le quai Marie de Beaucaire n’a pas davantage protégé qu’un quai délaissé comme le quai Gorin. Les eaux piégées derrière les palplanches du quai Marie de Beaucaire ont reflué plus tard que la marée. Le parking et les maisons du quai Gorin ont été submergés sous 8ocm d’eau qui s’est répandue dans les rues adjacentes prenant les habitations en tenaille entre ce flot et celui jaillissant des bouches des canalisations saturées des eaux pluviales. Le reflux s’est effectué en deux heures. Mais selon que ces habitations étaient plus ou moins éloignées du plan d’eau, selon leurs équipements propres en pompes et systèmes d’écoulement, selon le degré de surélévation des planchers par rapport au niveau de la rue on constate une exposition différente aux risques et aux dégâts. C’est ainsi que se dessine un chaîne des responsabilités à mobiliser afin qu’une politique  partagée au différents niveaux de l’Etat, des collectivités territoriales, de chacun d’entre nous se définisse et qu’un programme d’actions pluri annuel soit arrêté au plus tôt  en s’appuyant sur la convergence des financements  et des aides fiscales annoncés sous le coup de l’émotion. C’est dans ce but que V.I.E a fait un rapide état des lieux transmis à la mairie ,assorti des commentaires des habitants touchés par l’inondation et encore stupéfaits du peu de soutien et d’information de la part de leur mairie. Le conseil municipal du 8 mars avait eu a débattre sur les orientations budgétaires. Xynthia s’est chargée de dicter un nouvel ordre des priorités. 332000 euros seraient mis sur la table par la mairie, dans l’immédiat. Nous attendons de connaître le programme auquel ces fonds sont destinés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *