Association VIE Vendée » Blog Archives

Auteur : association VIE

Les rendez-vous de V.I.E.

Projet de participation à la Fête de la Nature 2009

Publié par :

Cette année, la Fête de la Nature aura lieu les 16 et 17 mai En association avec le Centre Socioculturel, V.I.E. projette, cette année, 2 animations : un rallye Nature dans la ville, avec un circuit différent de celui de l’an dernier et une sortie découverte de la dune littorale. Tous les adhérents qui voudront nous aider à la préparation et/ou à la réalisation seront les bienvenus.

Les rendez-vous de V.I.E.

Souvenir prestigieux

Publié par :

Alexandre Soljenitsyne est mort le 3 août 2008, chez lui à Moscou. 20 ans après avoir été expulsé de son pays et privé de ses droits de citoyenneté, il a été autorisé à revenir dans ses terres natales. En 1993, sur le chemin du retour, plutôt buissonnier, il s’est arrêté en Vendée, répondant à l’invitation du Conseil Général. Il a même poussé une pointe jusqu’à Saint-Gilles-Croix-de-Vie pour inaugurer une stèle à l’entrée de la dune de la Garenne à la mémoire de la poétesse russe Marina Tsvetaiëva. Celle-ci avait fait, en août septembre 1926, un court séjour à Saint-Gilles-sur-Vie dont le paysage lui avait inspiré des propos peu flatteurs. En revanche, le soulèvement des Chouans l’avait enthousiasmée car elle y voyait le même élan de liberté que celui qui avait inspiré les révoltés du Don.

Les écrits de Alexandre Soljenitsyne, dans le contexte actuel, prennent une résonance particulière. Il considérait qu’«il fallait donner les coudées franches à l’initiative privée mais en instaurant des limites fermes». Il n’a eu de cesse d’insister sur le fait qu’un système ne dédouane personne de sa responsabilité individuelle envers lui même et les autres. Il considérait enfin que notre devise nationale : « Liberté, Egalité et Fraternité » était irréaliste. Elle réunit, selon lui, des termes contradictoires. Elle est pourtant le socle de notre unité nationale. Ces contradictions, si contradictions il y a, en sont peut-être la clé en créant suffisamment de jeu pour que les tensions de chaque époque trouvent, ainsi l’espace de leur expression et accompagnent sa maturation.

Denise Rivalin

Parole d'adhérents

Un adhérent nous dit

Publié par :

Les abeilles meurent. L’un des essaims que j’ai acheté cette année est mort à la fin de l’été. C’est très préoccupant pour les apiculteurs en dépit de l’attention dont le Conseil Général nous gratifie. Nul ne peut expliquer ce phénomène général sur tout le territoire national. Il est impossible d’incriminer les pesticides ou une maladie faute d’une observation scientifique approfondie. Nous savons seulement que la mort des abeilles est un mauvais signe pour les hommes tant il est vrai qu’ils sont leurs propres prédateurs si l’on en croit Claude Lévi-Strauss. La prise de conscience a motivé la création de l’observatoire des résidus de pesticides. Le résultat des travaux, prévu pour la fi n 2008, se fait attendre. Pendant ce temps les firmes continuent de mettre des produits dangereux sur le marché en dépit des alarmes et des mises en garde.

Le mode d’emploi est connu :

  • Publicité mensongère
  • Réglementation sur mesure
  • Critiques bâillonnées
  • Interprétation abusive de la loi sur les brevets

Pourtant ces firmes disposent d’une puissance de recherche biologique exceptionnelle dont on peut regretter que, mise au service du seul profit, elle tue au lieu de préserver le vivant.