Rubrique : Edito

Bulletin 2016 Edito

Le Mot de la Présidente

Publié par :

Les évènements tragiques qui ont émaillé l’année 2015 ont endeuillé chacun des citoyens. Ce sont tous les choix d’une démocratie qui sont mis en cause. L’environnement participe de ces options démocratiques et s’impose peu à peu comme une composante incontournable des choix d’un pays, avec toutes ses imbrications dans les domaines écologique, politique, économique et social. V.I.E. s’implique depuis sa création dans une démarche citoyenne de progrès et n’a pas attendu que l’environnement devienne cette urgence pour réfléchir et agir, en vue non seulement de préserver l’environnement mais de l’améliorer, en alertant et amenant les acteurs de la vie publique à agir pour parvenir à un environnement harmonieux, tenant compte des richesses du passé et de la nécessité d’assurer l’avenir.
A cet effet, Gérard ROCHES a mené sa mission de Président de V.I.E. pendant 15 ans avec dévouement, perspicacité et mérite notre gratitude, pour avoir fait vivre et prospérer notre association et obtenu de nombreux résultats concrets et non négligeables. Même s’il ne souhaite plus être Président, il a accepté de rester membre du conseil d’administration, pour nous faire profiter de sa grande connaissance de Saint Gilles Croix de Vie et du milieu marin. Tous mes efforts tendront à porter loin cette haute fl amme qui l’anime. L’année passée a été fertile en réflexions et actions menées pour construire l’avenir, sans oublier les richesses et les leçons du passé proche ou lointain. V.I.E. a donné l’occasion d’une promenade dans l’histoire avec la découverte de graffiti, les explications sur la provenance et la restauration des pierres de lest, l’histoire de Pierre Garcie Ferrande, la mise en valeur du rouleau d’Apremont. Des visites plus actuelles ont été menées, que ce soit dans les dunes pour la flore spécifi que, dans des jardins privés cultivés en respect de l’environnement, dans les dernières vignes de Saint Gilles Croix de Vie, notamment. Preuve est faite avec l’exemple de la criée, qu’une démarche volontariste et soutenue, peut aboutir à des solutions contrant le risque certain de disparition de la fi lière pêche du port gillocrucien.
Dans cet esprit, V.I.E. continue à prendre l’initiative de fortes actions innovantes, telles que l’expérience d’un jardin en permaculture, qui sera développée en 2016-2017 avec la participation des adhérents et en s’inspirant de démarches similaires développées dans d’autres villes, comme à Angers.
La découverte des espaces dunaires, des petits animaux de l’estran lors des «sorties nature» continuera à être proposée, de même que seront initiées bien d’autres actions concernant les transports et l’habitat notamment. Et nous continuerons toujours à aller sur la trace des anciens habitants, pour que vive ou ressuscite l’histoire. Les idées et compétences ne manquent pas pour poursuivre dans la voie de l’amélioration de l’environnement et permettre de continuer à inventer notre futur, tous ensemble.

Christine Ménard