Rubrique : Les dossiers de V.I.E

Bulletin 2018 Les dossiers de V.I.E

Connaissez-vous «L’Incroyable Jardin de Monsieur Torterue»?

Publié par :

  • Incroyable,  pour  «Incroyables  Comestibles», ce mouvement mondial qui s’est donné pour rôle de créer de la solidarité et de la convivialité, autour de la nourriture, dans des espaces publics cultivés par des habitants selon des principes respectueux de l’environnement. [1]
  • Incroyable, comme l’abondance généreuse que nous offre la terre, lorsque nous en prenons soin.
  • Incroyable, comme les fruits et légumes, qui protègent si bien notre santé…

Sources : Archives du diocèse de Luçon dont l’hebdomadaire « La semaine catholique» imprimé à partir de 1877 ; Archives municipales ; livres ; articles de presse ou autres documents des époques concernées etc

Quant à Torterue, c’est le nom de ce notable Challandais qui, le 23 août 1884, léguait par testament sa fortune aux deux communes de Saint-Gilles-sur-Vie et de Croix-de-Vie, pour la construction d’un bâtiment destiné à l’accueil des malades pauvres « âgés de plus de 7 ans, et résidents depuis au moins cinq ans dans l’une ou l’autre de ces communes ». [2]

Le projet architectural, daté de 1897, se composait d’une bâtisse, logeant pensionnaires et personnels soignants, et d’un jardin, permettant à cette communauté de consommer ses propres fruits et légumes. [2]

L’hôpital ainsi créé fut inauguré en 1889. Agrandi et modernisé plusieurs fois, il abrite aujourd’hui un Etablissement hospitalier pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). L’ensemble est rattaché au Centre Hospitalier- Loire Vendée Océan (CH-LVO).
Belle coïncidence, qu’un siècle plus tard notre regard se soit porté sur cet espace pour y établir notre verger potager !

Beaucoup de gens nous interrogent lorsqu’ils passent devant le jardin. Qui êtes- vous ? Que faites-vous ? Pourquoi ? Comment ? Nous espérons que cet article répondra à quelques-unes de ces questions.

 

Nous sommes un collectif de volontaires, réunis autour d’un projet, accepté par la direction du CH-LVO. Ce projet s’articule autour de trois objectifs :

  • Social : par la rencontre et l’accueil amical de tous les publics, par l’aménagement d’un lieu de vie ouvert contribuant à l’animation du quartier et au bien-être de ses habitants.
  • Economique : à travers la production et la mise à disposition gratuite de légumes et de fruits sains et goûteux, et avec l’utilisation prioritaire de matériaux récupérés et recyclés.
  • Environnemental : par des pratiques culturales à faibles intrants, économes en eau et en énergie,  respectueuses du sol et de la biodiversité.

 

Notre souhait est de susciter des projets analogues, pour aller ensemble vers une ville comestible. [3] et [4]
Une convention, passée entre l’Association V.I.E. et le CH-LVO, fixe les modalités de mise à disposition des terrains et de leur utilisation.
Elle valide notre choix d’une organisation minimale, souple et légère, basée sur la participation de tous les habitants qui le souhaitent, sans adhésion préalable, et reposant sur deux comités :

  • un comité de pilotage de cinq membres : un représentant du CH-LVO, deux représentants de V.I.E., et deux membres du collectif. Il fait le lien entre l’Hôpital et les « jardiniers », contrôle la bonne observance des règles.
  • un comité d’organisation et de réalisation : chargé de l’élaboration des plans du jardin, des plannings, de la préparation et de l’organisation matérielle des chantiers, de la communication, des contacts avec les partenaires… en fonction des jardinières-iers présents. En résumé, de la vie quotidienne du jardin.

Toutes les séances de ce comité sont ouvertes à tous, jardinières et jardiniers, et tous les avis et propositions sont écoutés.

Une assemblée annuelle des jardinières et jardiniers, ouverte à la population, permet d’ajuster le fonctionnement du collectif et de passer un moment convivial.

Pour mettre en œuvre nos objectifs, nous organisons un chantier mensuel (un samedi en général) et un atelier hebdomadaire (le mardi après-midi). L’ensemble de ces activités est ouvert à tous.

 

Nos activités et réalisations depuis la création du collectif à l’automne 2016 :

  • élaboration d’un plan, avec l’aide de Gaëtane de La Forge du Centre d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement de Vendée (CAUE 85), de deux stagiaires du Centre de Formation Professionnel et de Promotion Agricole  du Lycée Nature de la Roche sur Yon (CFPPA Nature), Daniel Parolo et Sophie Anfray, et de deux professionnels des espaces verts, Pascal Naud et James Pelloquin.
  • en parallèle, étude de l’amélioration de l’accessibilité des allées pour les personnes à mobilité réduite, avec Louis Toupet de l’Association des Paralysés de France.
  • réalisation progressive du plan, à partir de novembre 2016 jusqu’à aujourd’hui. (se référer aux lettres sur le plan ci-joint)
  • création d’une lasagne – butte de culture formée d’une accumulation de matériaux organiques compostés sur place- le long du mur de clôture sud (A) que nous avons plantée de framboisiers, groseilliers, légumes et plantes vivaces ornementales.
  • arrachage d’une haie ornementale vieillissante, masquant la vue sur le jardin, et broyage des rameaux, transformés en Bois Raméal Fragmenté (BRF) utilisé ultérieurement en paillage pour nourrir le sol, diminuer les besoins en eau, limiter la compétition par les herbes indésirables, etc.…(B).
  • plantation sur l’emplacement de cette haie, d’un mélange de légumes et fleurs variés et de cassissiers. (B)
  • une terrasse a été plantée d’aromatiques, de fleurs parfumées et de fraisiers (C) accessibles depuis un fauteuil roulant.
  • création d’une butte de culture auto-fertile (D) et d’une lasagne associée (E)
  • réalisation d’une table mixte, adaptée aux personnes en fauteuil roulant (F) et d’un banc (G) par le CFPPA Nature.
  • plantation d’arbres et arbustes fruitiers cet automne, aux emplacements consacrés (8, 9 et 10). A continuer.
  • et bien sûr, entretien courant les mardis après-midi.

L’échange de savoirs est un de nos objectifs importants. Au cours de l’élaboration des plans, nous avons beaucoup appris de nos partenaires.
En retour, nous avons participé à la formation de stagiaires adultes du CFPPA Nature, comme maîtres de stage et le jardin a servi de support de formation pour une dizaine de stagiaires adultes lors de quatre jours de chantier-école et pour une classe d’apprentis du CFA nature (Centre de formation des apprentis de la Roche sur Yon).
Nous avons également organisé une journée « Jardin ouvert » en juin, pour expliquer nos pratiques et leurs raisons d’être aux personnes intéressées.

Nous profitons de diverses occasions pour informer autour de ce projet

  • présence à deux manifestations des « Jardins de demain » à Bretignolles-sur-Mer.
  • participation, sur le stand de l’association V.IE, au Forum des associations et à la Journée du Patrimoine à Saint-Gilles-Croix-de-Vie

Qui fréquente notre jardin ?

  • des résidents de l’EHPAD: onze animations au jardin ont été organisées par les personnels cet été et le kiné de l’établissement l’utilise ponctuellement.
  • les personnes accueillies à l’Association de Maintien à Domicile des personnes âgées (AMAD) proche.
  • les familles en visite, avec leurs parents.
  • des habitants traversant le jardin au cours de leurs balades quotidiennes

Légumes et surtout petits fruits ont eu beaucoup de succès.

Et maintenant quel est notre programme

  1. Nous continuerons à mettre en place les éléments prévus dans le projet :
    Notre priorité, cette année, sera de travailler à l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, ce qui demande des moyens conséquents.
    La nécessité d’une cabane est confirmée (rangement des outils, de petit mobilier, de plants et de graines)

Enfin, nous comptons poursuivre les aménagements destinés à rendre le jardin plus accueillant pour ses visiteurs. C’est pourquoi, dès cet hiver, nous travaillerons sur les dossiers de conception et d’autorisation concernant la cabane, les arches et pergolas et réfléchirons à leur financement.

  1. Nous prendrons contact avec les écoles, leur proposerons des animations en rapport avec leurs projets pédagogiques et nous les inviterons à cultiver avec nous.
  2. Nous avons également des projets en lien avec nos partenaires : reconduction des actions passées et nouvelles actions envisagées, dont :

avec le SAGE Vie et Jaunay, participation aux journées « Bienvenue dans mon jardin naturel » organisées par l’Union nationale des Centres Permanents à l’Environnement.

– avec le CAUE : nous avons déposé une demande auprès de la DRAC, de manière à participer aux journées « Les Rendez-vous au jardin»,

– avec la mairie, nous participerons à l’ouverture des serres municipales, si l’évènement est reconduit cette année.

Avec quels moyens ?
Notre projet s’est construit avec :

  • les dons des habitants du canton et au- delà (plants, graines, outils, ficelles, piquets, espèces, etc…), de quelques entreprises sollicitées (Pépinières Avrilla, Pépinières Boutin, La Roseraie de Vendée, Gamm vert, et Entreprise MORI BATI pour des dons en nature ou des remises sur factures). Que tous soient remerciés ici.
  • la récupération de matériaux (tontes de pelouses, cendres, cartons, branchages, crottin de cheval, palettes…),
  • les bras et les savoirs et savoir- faire du CFPPA Nature et des Incroyables Jardinières et Jardiniers qui constituent notre collectif.
  • le soutien actif, logistique et financier de V.I.E. et la vente de plants.
  • sans oublier l’aide inappréciable de la dizaine d’associations amies, qui relaient les informations sur le jardin, les dates des chantiers… et le soutien du CH-LVO et de la Mairie. 

CONCLUSION
Cette année, nous continuerons d’avancer au rythme des saisons et des engagements de chacun, en fonction des opportunités, des propositions, des rencontres…en nous entourant de partenaires pouvant nous conseiller et nous épauler dans nos réalisations.

Si nous n’avons pas l‘énergie, l’argent, les dons … les mains ou les bras nécessaires sur le moment, nous ralentirons : le jardin est une affaire de patience!

Nous avons déjà réussi à enrichir le cadre de vie des personnes âgées fréquentant le jardin, de couleurs, de senteurs, de textures, et de plantes gourmandes propres à leur plaire.

Nous ferons de nouveau appel à vous tous, citoyens, entreprises, institutions, pour faire de ce jardin un lieu de vie apprécié et un outil de sensibilisation à l’environnement, ouvert à tous. D’avance merci !

BOUFFETJean-Paul, CHARRIER Jean-Louis, TRAMOY Michèle

 

[1]www.lesincroyablescomestibles.fr

[2] Rolande Berthommé, Les Origines de l’Hôpital local, Bulletin de V.I.E 2010 consultable sur http://association-vie-vendee.org/category/les-bulletins/bulletin-2010/page/2/

[3]http://www.mairie-albi.fr/lautosuffisance-alimentaire-%C3%A0-albi

[4]https://reporterre.net/L-autosuffisance-alimentaire-a-Albi-Dommage-c-est-du-pipeau