Rubrique : Parole d’adhérents

Bulletin 2016 Parole d'adhérents

Revêtement des trottoirs en falun : limite à l’accessibilité; trottoirs continus: facteur d’accessibilité

Publié par :

En fauteuil roulant, je peste parfois quand le sol est détrempé par les pluies, car je galère à faire avancer mon matos d’handicapé dans le sablon calcaire stabilisé (falun) des trottoirs, ce qui m’oblige à me déplacer sur la chaussée. Je préfère donc pour rouler le revêtement type béton poreux. J’ai conscience que c’est plus onéreux, pas forcément dans le temps car demandant moins d’entretien et plus durable. De plus un bon revêtement encourage les habitants, qui rechignent à marcher dans les flaques d’eau, à salir les chaussures ou à s’enfoncer les talons, à effectuer les déplacements de proximité à pied. De même quel soulagement de se déplacer sur ces aménagements vertueux, que sont les «trottoirs continus» (présents par exemple en «zone 30» rue du Calvaire, dans le vieux Saint-Gilles) et qui méritent d’être reproduits.

Bulletin 2016 Parole d'adhérents

A quand une voie douce reliant Saint Gilles Croix de Vie et Le Fenouiller ?

Publié par :

Accès problématique au pont du Fenouiller (photo VIE 748)

Accès problématique au pont du Fenouiller
(photo VIE 748)

Allant à pied de la Chabossonière (quartier du Fenouiller) à la Cour Rouge (quartier de Saint Gilles Croix de Vie), je suis hélas confronté à l’insuffisance de sécurité en franchissant, d’une part le rond-point de la Chabossonière, qui contrairement aux autres ronds-points du Fenouiller, n’est pas sécurisé pour les piétons et cyclistes, et d’autre part le pont sur la semi rapide. Je rencontre sur ce cheminement à trottoirs très étroits, différents types de piétons dont des familles avec poussette, des personnes handicapées, des cyclistes à pied, confrontés à un trafic quelquefois dense et composé parfois de gros véhicules qui se croisent difficilement. Une passerelle longeant le pont (éventuellement en encorbellement si la technique le permet) paraît être une solution pour faire passer une voie douce (piéton et cyclistes) afin de permettre aux habitants du Fenouiller (y compris les futurs habitants des nouveaux lotissements de la route de Nantes) de rejoindre les commerces de la Cour Rouge et les plages, et inversement pour les habitants de Saint Gilles Croix de Vie, de rejoindre le centre de bricolage et le centre médical, voire en vélo le complexe sportif intercommunal des Barrières (Les Alcyons).

Bulletin 2015 Parole d'adhérents

Des stationnements pour vélo plus près des marchés !

Publié par :

Stationnement «sauvage» des vélos à l’entrée du marché (rue du Puits Servanteau) (photo V.I.E.)

Stationnement «sauvage» des vélos à l’entrée du marché (rue du Puits Servanteau)
(photo V.I.E.)

Réaliser un parc de stationnement pour vélo, sur l’emplacement de l’ancien Pôle Emploi part d’une bonne intention. Les usagers ont un autre point de vue qui le déserte, même en plein été, les jours de marché alors que les autres lieux de stationnement sont complets !
Petite mamie épuisée par l’âge, j’ai une faible autonomie de marche, surtout avec des sacs de courses et c’est en vélo, mon seul moyen de transport, qui me sert également de caddie que je me rends notamment au marché de Croix de Vie. Trouver une place à l’entrée par la rue du Puits Servanteau n’est pas une mince affaire car nous sommes plusieurs dans ce cas à poser notre vélo (voir photo) et rien n’est aménagé ! Pourtant il paraît simple de libérer deux places de stationnement voitures non handicapés pour y placer environ 10 ou 15 vélos.Et ce n’est pas le coût de l’aménagement qui poserait problème.