Bulletin 2016 Dossiers d'actualité

Devenir « cigales » ?

Ces cigales-là ne se contentent pas de chanter tout l’été. Vous pouvez en être une si vous ne privilégiez pas le rendement de vos investissements mais plutôt la satisfaction de participer au développement économique et social de votre environnement. Pour cela, il vous suffit de rejoindre un club de CIGALES dans le but d’investir une partie de votre épargne dans le projet d’un créateur dont vous approuvez l’objectif et les valeurs qui le sous-tendent et que vous voulez accompagner jusqu’à son aboutissement.
Si tel est le cas, vous êtes prêt à rejoindre un Club d’Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l’Epargne Solidaire (CIGALES).

Le 13 octobre 2015, Habitat et Humanisme organisait dans ses locaux une réunion d’information et d’échanges à laquelle V.I.E. a participé. L’assemblée comprenait, outre le représentant des CIGALES des Pays de Loire Atlantique, les membres du club de Saint Gilles Croix de Vie et des porteurs de projet bien décidés à ne pas laisser les banques les laisser en cale sèche. Les organisateurs avaient également invité la presse.

Un club CIGALES réunit de 5 à 20 personnes apportant chacune une part de leur épargne à concurrence de 300 euros en moyenne par an. A raison d’une réunion mensuelle, les membres du club étudient et sélectionnent les projets qu’ils soutiendront 5 ans durant. A l’issue de cette période, chacun est libre de décider de réinvestir cette épargne dans de nouveaux projets ou de la récupérer. Ce soutien fi nancier est souvent le coup de pouce qui permet de boucler un plan de financement et de rassurer les banques. Mais plus encore, le club est aussi un lieu « ressource » où le créateur trouve une écoute attentive non complaisante, un appui relationnel, des compétences et un réseau. C’est précisément ce qui motive les CIGALES qui partagent au sein de leur club une expérience de solidarité portant ses fruits, au plus près de l’activité économique locale, dans le respect de l’homme et de l’environnement.

Le développement économique par la solidarité collective, dans des rapports de proximité et de confi ance sans rien omettre des exigences d’une gestion rigoureuse, veut être une alternative à des investissements exclusivement dictés par la rentabilité financière.

Michelle Boulègue

Contact : Les Cigales de Vendée cigales85@laposte.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *