Bulletin 2019

Le Mot des Co-présidents

V.I.E. a rendez- vous avec vous, de bulletin en bulletin, depuis sa création. L’environnement est à la fois la matière vive et le fil rouge de nos articles, tels que nous offrent notre patrimoine, construit et vivant, notre cadre de vie et les espaces naturels.

L’action emblématique de V.I.E. depuis trois ans déjà est « l’Incroyable Jardin de Monsieur Torterue » parce qu’au service du vivant, il est une œuvre collective, ouverte sur la cité et à laquelle chacun, chacune choisit de s’associer à son rythme, selon ses goûts et ses talents. Parti d’une initiative de quelques-uns, ce jardin s’inscrit progressivement dans la prise en charge des résidents de l’EHPAD, dans la vie du quartier et, accueillant des activités scolaires, se fait lien entre les générations. Nous avons vu ce jardin prendre corps au fil des saisons grâce à l’engagement des bénévoles dans la durée, à la présence assidue et compétente des pilotes du chantier et au soutien conjoint de l’EHPAD et de V.I.E. dans le cadre d’une convention. Tant il est vrai que les projets attirent et mobilisent les énergies s’il leur est offert un cadre de coopération laissant aux initiatives des marges de manœuvre et des moyens et que les bonnes volontés trouvent à s’associer en nombre et durablement. C’est bien là une fragilité de V.I.E. dont l’action dépend essentiellement des forces vives qui s’associent à sa démarche. Nous osons un appel à nous rejoindre.

En phase avec les missions de l’EHPAD et la vie quotidienne du quartier et plus largement de notre cité, ce chantier rencontre, par le jardinage et les principes qui l’inspirent, les envies d’agir collectivement, par plaisir et sans garantie de réussite de ceux qui le cultivent. Ces jardiniers fidèles et assidus témoignent ainsi en toute conscience de leur engagement pour alerter et réduire à leur mesure le mal vivre quotidien et les risques qui menacent tant la planète que le bien commun.

C’est dans le même esprit que nous nous sommes inquiétés du sort de notre ligne ferroviaire menacée par le rapport Spinetta alors qu’elle est gage de notre inscription dans notre terroir et de son développement. Parce que cette ligne est garante de nos mobilités au moindre coût environnemental, nous avons reçu les risques de fermeture tant de cette ligne que des services en gare comme un déni de nos choix de vie au nom de principes comptables imposés de façon unilatérale. Les habitant du Pays-de-Saint-Gilles-Croix-de-Vie ont exceptionnellement échappé à cette entrave à leurs projets de vie personnels et professionnels et à l’asphyxie programmée de notre territoire, à vocation touristique, grâce aux actions conjointes des communes concernées, du Département et de la Région des Pays de la Loire, s’appuyant en cela sur les expertises de la société civile, sociale et économique. Exemple réussi de la capacité d’alternative créatrice que détient «la base » vis-à-vis d’un diktat « d’en haut » lorsqu’elle fait jouer tous les ressorts de la démocratie participative ancrée dans les réalités de terrain. Exemple à méditer tant il souligne la force et la nécessité des complémentarités des compétences détenues collectivement par les citoyens, les élus et les institutions afin de mieux préserver à la fois, nos choix de vie et notre environnement naturel social et économique, actuel et en devenir.

Les Co-présidents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *