Bulletin 2013 Les dossiers d'actualité

Les projets de l’hôpital local

Outre le fait que l’hôpital fasse partie de l’histoire sanitaire et sociale de Saint Gilles Croix de Vie, cet établissement a vocation à être le pivot d’une prise en charge hospitalière de proximité ainsi que l’a exposé son directeur, Monsieur Chapotot lors de la conférence qu’il a prononcée à l’invitation de V.I.E. le 8 juillet 2010. En 2012 l’hôpital local a appris que son projet de déménagement sur les vergers d’Eole ne pouvait aboutir. Il lui reste à se reconvertir sur place.

Actuellement, l’hôpital local met à la disposition de ses patients, 10 lits de médecine et 29 lits de soins de suite et de réadaptation. De plus, une convention de direction commune a été mise en place avec l’AMAD qui pilote le service de soins infirmiers à domicile pour une centaine de places. Enfin, l’hôpital s’est attaché à développer une meilleure coordination des soins avec les médecins de ville afin d’éviter aux patients, si possible, l’étape d’une hospitalisation aux urgences à l’hôpital de Challans.

L’hôpital local assure aujourd’hui la prise en charge de 350 séjours en médecine pour une durée moyenne de 9 jours quand l’objectif assigné est de 200 séjours pour une durée moyenne d’une douzaine de jours. Fort de ces bons résultats, l’hôpital local se donne pour objectif d’augmenter sa capacité d’accueil à 60 lits afin de passer à 20 lits médicalisés et 39 lits de soins de suite et de réadaptation.

Cette capacité d’accueil renforcée compléterait efficacement les 24 lits d’hébergement temporaire installés au centre d’Hébergement Temporaire géré par l’AMAD*. Ainsi décrite, la démarche de l’hôpital dessine progressivement la mise en place d’une filière complète de prise en charge en gérontologie tout en privilégiant la proximité avec les habitants et la complémentarité des rôles avec l’ensemble du dispositif de soins du canton.

En cela, cet établissement répond aux orientations de l’Agence Régionale de Santé. L’hôpital se donne deux ans à trois ans pour réaliser ces objectifs en deux ou trois étapes, sans exclure la construction d’un bâtiment, sur ses terres, si les finances suivent. Sa démarche s’inscrit dans la reconfiguration de la carte sanitaire régionale qui prévoit la création d’un centre hospitalier général intégrant l’hôpital de Challans et l’hôpital local de St Gilles Croix de Vie. Les habitants de St Gilles Croix de Vie ne peuvent que se satisfaire de voir ainsi conforter l’offre locale de soins hospitaliers.

Michelle Boulegue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *