Bulletin 2013 edito

Le Mot du Président

Gérard Roches

Gérard Roches

Le projet du GAEC Chiron, à l’Aiguillon sur Vie a reçu un avis favorable avec réserves de la part du commissaire enquêteur chargé de l’enquête publique. Ce dossier comporte trois parties : l’extension de l’élevage porcin, l’unité de méthanisation à la ferme, le plan d’épandage.

V.I.E. a déposé ses observations écrites auprès du commissaire enquêteur et consacre un article à ce sujet «Une unité de méthanisation sur les bords du Jaunay ?». Notre association y développe un argumentaire en défaveur de ce projet que le lecteur trouvera en cliquant ici.
Le procès verbal de synthèse joint à l’enquête publique pointe les divergences d’avis des chambres consulaires : la chambre d’agriculture est pour ce projet, la chambre de commerce et d’industrie est contre. Même constat pour les communes consultées ; Saint Gilles Croix de Vie : contre, L’Aiguillon sur Vie, Brétignolles, Givrand, Saint Révérend : pour. Doit-on s’en étonner ? Non, au vu des conséquences économiques qu’engendrera la décision prise à l’issue de la procédure, quelle qu’elle soit : autorisation ou autorisation assortie du respect de prescriptions, ou refus.
Constat : d’un côté une partie du monde agricole, de l’autre les activités liées à la pêche, au tourisme, à la plaisance. Autre traduction, d’un côté, le territoire rétro-littoral, de l’autre, l’estuaire et le littoral.
V.IE. (dont l’objet n’est pas la remise en cause de la bonne foi et du sérieux des porteurs du projet) veut traiter les causes avant les effets et donc s’oppose à ce projet en l’état, au vu du contexte dans lequel il s’insère. Ce port d’estuaire reste un observatoire économique privilégié, même si d’aucuns regrettent le déclin des usages traditionnels et leur régénération par la plaisance… On dit qu’un port ne meurt jamais ; encore faut-il qu’il ne tombe pas gravement malade.

Gérard Roches

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *